Contributions

Articles

(21 octobre) Pourquoi il ne faut pas jouer avec l’opinion des communistes

Mon métier est d’être sociologue et j’ai tendance à analyser les faits politiques d’une manière peu habituelle, ce qui souvent m’empêche de faire pleinement partager mes convictions d’ailleurs. Si l’on devait caractériser un de mes modes d’observation, il s’agirait de l’attention portée sur l’événement et ce qu’il révèle de "structurel". Le fait divers, l’agitation politique souvent de surface et prêtant à toutes les manipulations et à tous les malentendus (...)

(2 octobre) Tribune libre de Roger Martin, écrivain, militant communiste, Section Oswald Calvetti, Vaucluse.

J’ai reçu cet après-midi un message de Pierre Laurent, que j’ai lu attentivement. Avec lui, je me suis réjoui de l’immense succès de la Fête de l’Humanité, des vignettes vendues (55 pour notre petite section Oswald Calvetti), des débats, des programmes, de la fraternité partagée, avec lui je souhaite que notre Parti communiste résiste et affronte avec courage et lucidité les échéances électorales, impulse les combats contre la politique du Capital, (...)

(2 octobre) Appel aux communistes du Rhône

Votons « Pour un Manifeste du Parti communiste du 21éme siècle" Les communistes vont choisir un texte qui deviendra la base commune de discussion du 38ème congrès. La souveraineté des communistes doit s’exercer en toute sérénité dans le cadre de nos statuts. Des interventions cherchent à réduire le débat à des thèmes clivant, pour échapper aux questions de fond Nous demandons que les directions nationale et départementale impulsent le véritable débat (...)

(1er octobre) Contribution de Cédric Valero

Cher(e)s Camarades, Depuis que l’organisation d’un Congrès extraordinaire a été décidée, je crois que les Communistes ont fait leur maximum pour y parvenir. Les sections et les fédérations ont multiplié les discussions et les débats sur des thématiques. Ceci étant, le calendrier du Congrès est très long, rendant l’implication des camarades très compliquée tant que les textes n’étaient pas reçus. Paradoxalement, le temps de débat est extrêmement court (...)

(1er octobre) Contribution de Sarah Misslin – secrétaire de section d’Ivry sur Seine – Membre du Conseil National

Ce congrès extraordinaire, dont le processus de vote a lieu dans quelques jours, nous plonge dans une contradiction illusoire mais dont les effets sont réels, qui est exacerbée ces dernières semaines. Contradiction illusoire, dans l’opposition qui semblerait se jouer entre parler du parti et de l’ensemble des modifications et changements indispensables. Tout en faisant face aux attaques néo-libérales, capitalistes et sociétales sans précédent. (...)

(1er octobre) Contribution de syndicalistes (Colette Becquet, Nathalie Capy, Jean Chambon, François Chelers, Jean-Pierre Hapiot, Pascal Joly, Didier Le Reste, Monique Mérain Vatonne, Jean-Pierre Plumecocq, Cédric Quintin, Gérard Requigny, Guy Trésallet)

Les forces du capital sont à l’offensive. Elles le sont depuis plusieurs années parce qu’elles n’ont pas face à elles une opposition crédible et efficace à même de redonner de l’espoir au monde du travail. Cette opposition est pourtant vitale. C’est elle qui peut insuffler une autre vision de l’organisation de la société, et un projet de société de nature à mobiliser les énergies disponibles, dans un large rassemblement, afin de changer la réalité et les (...)

(1er octobre) Contribution d’Yves Dimicoli, fédération de Paris, section du 9ème arrondissement

Je regrette la polarisation récente du débat de congrès en faveur du texte n°1 « Le communisme est la question du XXIème siècle ». Je ne dénie pas à Pierre le droit d’exprimer son opinion, mais pourquoi s’évertuer à la marteler jusque dans le foyer de chaque communiste et par tous les canaux d’information ainsi monopolisés ? N’ayons pas peur du débat d’idées ! Il est nécessaire pour sortir de nos difficultés si, en même temps, comme le propose le texte n°3 « (...)

(29 septembre) Un nouveau cap politique pour le PCF

À quelques jours du vote des communistes pour le choix de notre base commune, j’ai décidé de dire, comme beaucoup de communistes l’ont déjà fait, pour quel projet de base commune je voterai et pour quelles raisons. A mon sens, le texte qui constitue la meilleure base commune pour notre travail de congrès est le texte « Pour un manifeste du parti communiste du XXIe siècle ». Et je veux simultanément contribuer dès maintenant à construire une (...)